top of page
  • Photo du rédacteurElisabeth Magro-Falcone

Joyeux Noël!

De l'Ombre à la Lumière....




La dimension spirituelle de Noël est le résultat d'une fusion complexe de traditions païennes et chrétiennes, qui ont évolué au fil des siècles pour devenir la célébration composite que nous connaissons aujourd'hui. Ces festivités continuent d'évoluer et de s'adapter aux différentes cultures et croyances à travers le monde.

D'une façon ou d'une autre, le lien avec le Solstice d'Hiver est omniprésent. Si au fil du temps les célébrations de Noël ont évolué pour inclure une combinaison de traditions chrétiennes et laïques, les thèmes de la lumière, du renouveau et de la générosité restent des aspects importants de la saison. De nombreuses cultures voient ainsi dans cette période une métaphore de la victoire de la lumière sur les ténèbres, une façon de lacher ce dont nous ne voulons plus en nous, nos "ombres", ce que nous avons transcendé, pour aller vers plus de Lumière, vers une part de nous-même plus consciente, plus "rayonnante". La condition incontournable pour cette réalisation étant le courage de cette traversée et la compréhension de épreuves endurées.

 

Je vous propose un Voyage dans le Temps !


Célébrations Païennes : Avant l'adoption du christianisme, de nombreuses cultures célébraient déjà des festivités autour du solstice d'hiver. Les Romains avaient les Saturnales, une période de festivités dédiée au dieu Saturne, qui coïncidait avec le solstice. Les Scandinaves avaient Yule, une fête en l'honneur de la naissance du nouveau roi des dieux, symbolisant la renaissance de la lumière.

 

Arbres de Noël et Symbolisme Païen : L'utilisation d'arbres décorés pendant la période de Noël trouve ses origines dans les traditions païennes. Les anciens Scandinaves décoraient des arbres pour célébrer Yule. L'Église chrétienne a adopté cette pratique, transformant le sapin en un symbole de l'arbre de la vie éternelle, avec les décorations représentant la lumière du Christ.

 

Noël Chrétien : Le choix du 25 décembre pour célébrer la naissance de Jésus n'est pas basé sur des preuves historiques directes, mais plutôt sur la volonté d'associer la naissance du Christ aux célébrations préexistantes du solstice d'hiver. En faisant coïncider ces événements, l'Église chrétienne a cherché à intégrer les traditions païennes dans la nouvelle foi.

 

Époque Médiévale et Renaissance : Pendant le Moyen Âge et la Renaissance, les célébrations de Noël étaient souvent caractérisées par des fêtes somptueuses, des banquets et des processions. Les mystères de Noël, des représentations théâtrales de la nativité, étaient populaires à cette époque.

 

Victorien et Résurgence des Traditions : L'époque victorienne a vu une résurgence de l'intérêt pour les traditions de Noël, notamment grâce aux écrits de Charles Dickens et à la popularité croissante de la reine Victoria et du prince Albert, qui ont popularisé l'idée du sapin de Noël décoré.

Autant dire que cette période nous offre de magnifiques opportunités d'accueillir nos ombres pour les traverser, les transcender et accéder à une meilleure version de nous-mêmes. Ce qui va à l'encontre de bien des traditions qui nous invitent à voir quasi-exclusivement ce qui nous plait en nous n'est-ce pas? Ou encore une tendance sociétale à un consumérisme effréné....


Et si vous revenions en Nous? Si nous profitions de ce temps souvent épuisant pour nous recentrer et être à l'écoute de nos besoins les plus profonds, les plus essentiels? Cela peut être aussi le moyen de concilier ces besoins et partager ce temps avec les êtres que nous aimons profondément. Un Temps pour Soi, un Temps pour pouvoir donner, partager....


Je vous souhaite un Joyeux Noël, du fonds du Coeur.


Elisabeth

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page